allégoriseur


allégoriseur

⇒ALLÉGORISEUR, subst. masc.
Péj. Celui qui allégorise, qui voit ou emploie partout des allégories. C'est un allégoriseur perpétuel (Ac. 1798-1878).
Rem. Attesté ds la plupart des dict. gén. du XIXe s. ainsi que ds Ac. t. 1 1932 (vx), ROB., QUILLET 1965, Lar. Lang. fr. (vx et péj.).
Prononc. — Seule transcription mod. ds PASSY 1914 : . — Rem. Les dict. de la fin du XVIIIe et du XIXe s. notent tous [ll] géminées excepté NOD. 1844. (Pour la prononc. par [ll] des mots commençant par all-, cf. allécher).
Étymol. ET HIST. — Ca 1560 « celui qui subtilise pour chercher des allégories », empl. avec une nuance péj. (Th. DE BÈZE, Ps. de David, épistre ds HUG. : Encores moins faut-il parler des allegorizeurs qui avec leur sens spirituel nous ont pensé gaster et pervertir toute l'Escriture).
Dér. de allégoriser; suff. -eur2.
BBG. — BÉL. 1957. — LAV. Diffic. 1846.

allégoriseur [a(l)legɔʀizœʀ] n. m.
ÉTYM. V. 1550; de allégoriser.
Vx. Celui qui subtilise pour chercher des allégories, qui emploie partout des allégories.

Encyclopédie Universelle. 2012.